Vie (La) est Belle (1946) – Franck Capra

La petite ville de Bedford Falls est en émoi. Chaque habitant prie pour le cas désespéré de George Bailey, qui a tenté de mettre fin à ses jours. Les prières montent au ciel, où l’on décide de dépêcher sur Terre l’ange de seconde classe Clarence, afin de sortir Bailey de ce mauvais pas. Chemin faisant, Clarence prend connaissance du passé de George et se rend compte que le malheureux
a consacré toute sa vie à faire le bien. Sans discontinuer, il s’est effacé pour privilégier le bonheur des siens et aider les autres. Une ultime malversation de Potter, un banquier cupide, a conduit George au bord de la faillite. Devenu odieux avec sa famille, George a pris la décision de se suicider… **********

La Vie est Belle (1946) - Frank Capra

Avec cette histoire qui a tout d’un conte de Noël, Frank Capra semble avoir été touché par la grâce. Son film est parfait,  un subtil équilibre entre drame et
comédie, un film riche empreint de tendresse et d’humanité. L’histoire de La Vie est Belle est une jolie fable : alors qu’il est déprimé et prêt à se supprimer,  un entrepreneur altruiste est sauvé par l’intervention d’un ange qui lui montre quel serait son monde s’il n’était pas né.

La Vie est Belle (1946) - Frank Capra

 Dans les trois premiers quarts du film, Capra se révèle habile, prenant, parfois touchant. Dans le dernier quart, il se surpasse et le spectateur s’aperçoit qu’il
n’a pas seulement affaire à un excellent film comme Capra en a réalisé beaucoup, mais à un chef-d’œuvre. Depuis sa sortie,  » La Vie est Belle  » a gardé son impact émotionnel, la mise en scène de Capra n’a pas pris une ride.

La Vie est Belle (1946) - Frank Capra

 James Stewart est absolument éblouissant de naturel. Sa gestuelle, sa silhouette mais aussi, sur la fin, ces regards terribles, sombres et désespérés font merveilles.
 Franck Capra lui offre une fois de plus un personnage humaniste. La fin du film est un sommet de mélodrame, un hymne à la famille, à l’amitié, au partage, à l’amour.  » La Vie est Belle  » est un enchantement de tous les instants,
une réussite totale. 

La Vie est Belle (1946) - Frank Capra

La vie est belle est un chef-d’œuvre de tendresse et d’humanisme, mêlant simplement le réalisme social au merveilleux.Une leçon de vie, le genre de film dont on a besoin de toute urgence.
Un hymne à la vie. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site Web propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :