Au cœur des ténèbres – Joseph Conrad

Au cœur des ténèbres plonge le lecteur au centre d’une Afrique encore inexplorée, où la civilisation n’imprime une trace précaire et dérisoire que par la sauvagerie routinière de l’exploitation coloniale. Au terme de ce périple, il y a la rencontre du capitaine Marlow, qui commande un bateau destiné au commerce de l’ivoire, et de M. Kurtz, continent inconnu au cœur de l’Afrique inconnue, et qui au fond de lui-même, n’a découvert que l’horreur. M. Kurtz, arrivé jadis dans le pays de l’ivoire pour évangéliser les autochtones, devenu une sorte d’ange exterminateur et de prophète sanglant, instrument ambigu de sa propre barbarie..

*********

Joseph Conrad relate avec une efficacité redoutable le périple de Marlow, marin anglais ayant voulu « tâter de l’aventure africaine ».  

Au cœur des ténèbres nous fait remonter sur un fleuve bordé de forêts menaçantes, tout autant qu’il conte le voyage d’un homme vers un espace où il n’existerait nulle trace humaine. Le prix de voyage vers l’origine est élevé : plus Marlow et son équipage s’enfoncent vers cette terre sauvage, plus la sauvagerie des hommes eux-mêmes se déchaîne, la nature reprenant ses droit et libérant les passions les plus profondément enterrées. 

Rencontre avec le mal, rencontre avec un homme civilisé qui n’était pas préparé à la vie sauvage, primitive et fabuleuse de l’Afrique, Au cœur des ténèbres n’est pas une charge contre le colonialisme mais une réflexion sur le côté obscur de l’homme prêt à émerger à tout moment. 

L’enfer colonial que découvre très rapidement Marlow dans une station coloniale au fil de son parcours le mènera jusqu’à Kurtz. Il constate la violence, la dureté, l’âpreté de la vie dans ces colonies africaines, notamment de par la farouche nature qui ne compte pas se laisser dompter par l’homme. 

Conrad nous offre un voyage initiatique au fond des ténèbres qui sont au cœur de la grande forêt, et aussi dans le cœur des hommes. Peut être veut il nous dire aussi que la vérité que l’on cherche ne se trouve pas forcément, et que l’initiation est ailleurs ? 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :