Fictions – Jorge Luis Borges

Fictions est un recueil de dix-huit nouvelles dont le fil conducteur appartient toujours au régime de l’hypothèse. Dans Tlön Uqbar Orbis Tertius qui ouvre le recueil, un étrange article de quatre pages, découvert à la lecture d’une encyclopédie, intrigue le narrateur. Il y découvre la description minutieuse d’un monde totalement inconnu, avec sa géographie, son histoire, sa littérature. Un monde créé de toutes pièces, au fil des siècles, par une confrérie secrète de savants, et qui, peu à peu, commence à ce faire réel, à donner signe de vie sous la forme de singuliers objets qui, jusque-là, n’existaient que dans de vieilles encyclopédies.

Puis, succède à ce vertige la superbe Bibliothèque de Babel, où Borgès décrit la plus folle des rêveries bibliophiles : une bibliothèque infinie, contenant tous les livres jamais écrits, que les érudits parcourent leur vie durant, en quête du « Livre » qui à lui seul résumerait tous les autres.

Jorge Luis Borges - Fictions

Viendront à la suite une foule d’hypothèses qui seront autant de fictions sur les mystérieux auteurs de livres que nous pensions pourtant connaitre, ou encore sur les horlogers qui jouent à la loterie avec des civilisations.

De toutes les nouvelles de Fictions, aucune n’est à proprement parler fantastique. Borges est plutôt un auteur de fictions « policières » ; mais, et c’est ce qui en fait son génie, si ces nouvelles sont traitées comme des intrigues ou des enquêtes, leurs héros sont des érudits férus de mystères et de spéculations métaphysiques.

Indices et coupables sont dissimulés dans des livres ou devinés derrière le destin de civilisations. Le tour de force de Borges est de nous rendre tout à fait crédible ce savant délire spéculatif.

Un « réalisme » que l’on doit au caractère très démonstratif d’une écriture dont le ton est toujours celui de l’évidence.

Jorges Luis Borges est l’un des dix, peut-être des cinq, auteurs modernes qu’il est essentiel d’avoir lus. Après l’avoir approché, nous ne sommes plus les mêmes. Notre vision des êtres et des choses a changé. Nous sommes plus intelligents. Sans doute même avons-nous plus de cœur.  

   Conteur, poète, essayiste, il est reconnu comme le maître incontesté des lettres argentines. Toute son œuvre est maintenant traduite en français.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :