Liseur (Le) – Bernhard Schlink

Un adolescent Michael Berg, et une femme plus âgée, Hanna Schmitz, ont une liaison amoureuse, dans laquelle la lecture tient une part importante. Un jour, Hanna disparaît subitement. Après quelques années, Michael, alors étudiant en droit, retrouve Hanna sur les bancs du tribunal, accusée d’un crime lors de l’évacuation du camp d’Auschwitz, où elle était gardienne.

**********

Le narrateur conte donc son aventure amoureuse et érotique avec Hanna, après la guerre, sans doute dans les années 50, en Allemagne. A quinze ans il commence une liaison avec cette femme mystérieuse de trente cinq ans. Entre deux ébat amoureux, Hanna aime bien que Michael lui fasse la lecture : Homère, Tchekov, les grands classiques que je jeune lecteur sait mettre en valeur et qui font vibrer l’auditrice.

Il y a deux questions centrale dans ce livre ; celle que pose, naïvement Hanna au président de la cour lors du procès :
 » Qu’auriez vous fait ? « . Oui qu’aurions nous fait à sa place dans ce camps lors de l’évacuation ? La deuxième question est identique :  » Qu’auriez vous fait ?  » a la place de Michael en découvrant le terrible secret d’Hanna ?

Que dire de ce terrible secret qui aura gouverné toute sa vie, orienté malheureusement ses choix, la poussant même au sacrifice suprême en la forçant à endosser des faits qu’elle n’engendra jamais. Plutôt mourir que se dévoiler. L’abnégation suprême plutôt que la déshonorante confession ! Glaçant… 

Les atrocités de la guerre servent d’amplificateur à Bernhard Schlink pour montrer, à travers l’histoire d’Anna, que privilégier un accommodement personnel au détriment de l’intérêt collectif peut avoir des conséquences désastreuses pour les autres, comme pour soi-même. Pour ne pas dévoiler un secret dont elle a honte, Hanna fera des choix qui l’amèneront non seulement à participer aux crimes nazis en tant que surveillante d’un camp de concentration, mais aussi, lors de son procès, à être condamnée bien lourdement que ses coaccusées.

Une histoire courte de Bernhard Schlink mais étonnant de subtilité et de délicatesse. Une lecture fluide, facile, captivante, envoûtante mais qui procure des sensations étranges, un malaise indéfinissable… 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :