Avicenne – Gilbert Sinoué

Gilbert Sinoué - Avincenne

Une biographie romancée de cet homme extraordinaire qu’a été Avincenne, né voilà mille ans à Boukhara. À dix-huit ans, il est déjà le médecin le plus renommé de son temps. Pris dans les remous et les guerres qui agitent, au début du XIe siècle, les confins de la Turquie et de la Perse, il connaît des fortunes diverses : médecin choyé, vizir écouté, proscrit, errant, nomade, prisonnier ; allant de ville en ville, franchissant déserts et montagnes. Sa dernière étape le mène à Ispahan, la cité sublime, terme de sa course.

**********

Gilbert Sinoué - Avincenne

« Avicenne ou la route d’Ispahan » est le type même du roman que l’on le commence sans pouvoir le lâcher.
 il s’agit du récit de la vie du plus grand savant, le plus grand médecin arabe du 11ème siècle, qui était versé dans toutes les sciences. Et ce récit est incroyablement épique puisque cet Avicenne a eu une vie des plus trépidante aussi bien d’un point de vue scientifique que personnel.

On découvre ce personnage fabuleux qu’est le médecin Abou Ali el-Hosayn ibn Abdallah ibn Sina, un savant libertin et orgueilleux, un homme de foi et d’honneur, un homme passionné par toutes les sciences et d’une prodigieuse intelligence.

**********

Gilbert Sinoué - Avincenne

Ce livre est démontre la grandeur de la science et de la civilisation arabe de cette époque. On se rend vraiment compte que pendant que l’obscurantisme régnait en occident, le monde arabe était un vivier de tous les progrès culturels et scientifiques.

Né en 980, il a été un grand précureseur  :

– Il a été le premier à distinguer la pleurésie
– Il décrit les deux formes de paralysies faciales
– Il décrit les symptômes du diabète
– Il décrit différentes variétés d’ictères
– Il donne une description de la cataracte, de la méningite,…
– Il pressent le rôle des rats dans la propagation de la peste
– Il découvre que le sang part du cœur pour aller aux poumons, puis en revenir, et expose avec précision le système de ventricules et de valves du cœur.
– Il est le premier à décrire correctement l’anatomie de l’œil humain.
– Il émet aussi l’hypothèse selon laquelle l’eau et l’atmosphère contiendraient de minuscules organismes vecteurs de certaines maladies infectieuses.

Un grand monsieur qu’il faut découvrir.

**********

Gilbert Sinoué - Avincenne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :