Peter Schlémihl – Adelbert von Chamisso

Adelbert von Chamisso

Pour avoir vendu son ombre au Diable contre la bourse inépuisable de Fortunatus, Peter Schlemihl va connaître une existence de proscrit. Chacun se détourne avec effroi de ce voyageur fastueux et munificent mais qui n’est plus un homme comme les autres. Il s’avise alors de l’importance que celle-ci revêt au yeux des hommes lesquels prennent maintenant soin de l’éviter depuis qu’il a perdu la sienne. Condamné à vivre loin de la lumière pour masquer sa singularité, il tentera sans succès de reprendre son bien à l’Homme Gris.

Adelbert von Chamisso

Pressé par Peter Schlémihl, le diable consent à lui rendre son ombre en échange de son âme. Mais le jeune homme refuse, et désireux de se sortir d’une malheureuse affaire, il jette la bourse. C’est alors que commence pour lui une sorte de voyage expiatoire. Mais un miraculeux hasard l’engagera dans la voie de l’expiation, du vrai savoir et de la rédemption.

Adelbert von Chamisso

**********

Ce récit fantastique et philosophique, écrit en 1813, est l’une des œuvres narratives les plus saisissantes du romantisme allemand. Il est à l’origine d’un mythe moderne dont on n’a pas encore épuisé la richesse. C’est l’un des récits les plus étranges et les plus beaux que le romantisme allemand ait engendrés.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :