Voyage (Le) du Pèlerin – Bunyan John

Bunyan John - Le Voyage du Pélerin

Chrétien est un homme accablé par la lecture d’un livre qui lui annonce qu’il dois mourir et qu’il sera ensuite jugé. Laissant sa femme et ses enfants, il quitte sa ville, Destruction, encouragé par un dénommé Évangéliste. Après le bourbier du Découragement, il s’égare en écoutant parler Sage-Mondain plutôt que Dieu, il est instruit par l’Interprète, franchit la porte étroite et s’élance sur le chemin du royaume céleste.

Arrivé devant une croix et un tombeau, Chrétien est déchargé de son fardeau ; il reçoit le pardon de tous ses péchés et de superbes habits, on lui offre un rouleau scellé qu’il doit remettre au bout du voyage.

Bunyan John - Le Voyage du Pélerin

Désormais commence son aventure. Il arrive bientôt au palais
Plein-de-beauté où il reçoit de nouvelles informations.
Puis il descend la colline de Difficulté et combat le monstre Apollyon.
Après plusieurs rencontres, Chrétiens et son compagnon de route, Fidèle, arrivent à la Foire des Vanités. Ils sont emprisonnés, puis jugés.

Après s’être encore égaré, cette fois au château du Doute, il parvient avec d’autres pèlerins aux Montagnes Délectables. Tous ensemble, ils traversent finalement le fleuve de la Mort et son accueillis dans la cité Céleste…

**********

Bunyan John - Le Voyage du Pélerin

Le Voyage du Pèlerin est présenté comme un songe, artifice littéraire très populaire au Moyen Age.
L’oeuvre allégorique de John Bunyan (1628-1688) se distingue par son intention didactique.
Son style s’apparente à la Bible. Il intègre à son récit des phrases de la Bible et illustre la signification de manière très concrète. Le paysage que découvre le pèlerin est à la fois concret et symbolique.

**********

Bunyan John - Le Voyage du Pélerin

Ce livre renferme une allégorie très vivante et pittoresque.
 s’en tient simplement à la marche du chrétien à travers les combats, les luttes et la mort, jusqu’à son arrivée à la vie éternelle.
On y trouve une puissance d’imagination extraordinaire, jointe à une poésie naïve et à une profonde conception du poème populaire.
L’auteur raconte avec un sérieux qui ébranle, comment l’on devient, comment l’n est et comment l’on reste un chrétien vivant.

**********

Bunyan John - Le Voyage du Pélerin

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :