Carrosse fantôme au Château de Horst

Carosse fantôme au Château de Horst

Il eut été plaisant de dresser la liste des châteaux hantés de Belgique.
Hélas, les phénomènes de hantise font partie de ces tabous que l’on ne transgresse pas et qui, s’ils ne déclenchent pas de la raillerie, génèrent encore fréquemment, dans les vieux pays de religion catholique, la peur ou l’aversion.

Il en va tout autrement pour le Royaume-Unis, où plusieurs dizaines de châteaux s’enorgueillissent de leur fantômes, l’érigeant même en attraction touristique avec la complicité bienveillante des propriétaires. 

Bien qu’ils ne détiennent pas l’exclusivité des hantises, manoirs et donjons, à cause sans doute de leur grand âge, sont si imprégnés des temps révolus que ceux-ci semblent quelquefois se manifester encore… Dans tel château près d’Anvers, une mystérieuse tache rouge – du sang ? – réapparaît sur le mur, quel que soit le décapant employé pour en venir à bout. Dans tel autre de la province de Limbourg, un air de flûte du XVIIe siècle se fait entendre de temps à autre au premier étage de la demeure.

Au château de Horst, à Rhode-Saint-Pierre, près de Louvain, l’irruption du surnaturel sous la forme d’un attelage-fantôme appartient désormais à la légende, car, depuis belle lurette, aucun témoin de cet étrange spectacle ne s’est plus fait connaître.

Horst est un château de plaine. Le curieux donjon coiffé d’un toit en poivrière, datant de la première moitié du XIIIe siècle, se mire dans le ciel inversé de l’étang qui ceinture la manoir sur trois côtés.

Carosse fantôme au Château de Horst

  La tradition rapporte que, par certaines nuits particulièrement sombres, à minuit sonnant, une voiture tirée par six chevaux sortait du bois où se trouvent les ruines du pressoir, parcourait au grand galop l’avenue des tilleuls pour s’engouffrer dans le donjon, dont les fenêtres s’illuminaient alors. Le carrosse ensuite rebroussait chemin pour se fondre dans l’obscurité.

La hantise de Horst s’apparente vaguement au phénomène de
 » chasse fantastique  » que l’on retrouve dans le légendaire européen, axé sur le personnage inquiétant du chasseur maudit, condamné à courir la campagne en compagnie d’une meute éternellement déchaînée.

Carosse fantôme au Château de Horst

 Et, plus nettement elle rappelle le chariot de la Mort, si redouté de la Bretagne à la Finlande qu’en certains terroirs on en menace encore les enfants récalcitrants. En Armorique, le cocher sans tête du  » Karriguel at Ankou  » cueille les âmes du bout de la lanière de son interminable fouet, tandis que dans les pays germaniques et nordiques, c’est au dernier trépassé de l’année qu’échoit la mission de conduire la lugubre charrette pendant les douze mois à venir.

Le château de Horst est devenu aujourd’hui un centre récréatif : on y canote, on se promène sur les sentiers du domaine, on y déguste même un âpre petit vin blanc local. Qui, dans d’aussi lumineuses circonstances, songerait à guetter l’apparition d’un carrosse d’outre-tombe au début du chemin ?

Carosse fantôme au Château de Horst

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :