Verne, Hetzel et le succès

Verne, Hetzel et le succès

Comment l’écrivain Jules Verne est-il devenu cet archétype populaire ? Comment ces deux mots de cinq lettres, Jules et Verne, sont-ils devenus une expression séparée de ses racines, symbolisant la modernité, l’aventure, le risque, l’exceptionnel et la nouveauté ? Pourquoi est-ce l’auteur qui a subi ce processus populaire et pas un de ses héros, comme Némo ou Michel Ardent ou Phileas Fogg ? Bien que Némo et Fogg aient également été utilisés, et avec succès, dans le domaine publicitaire, ils n’ont pas connu le destin sans précédent de l’expression « Jules Verne »

C’est au début des années 1860 que l’éditeur Pierre-Jules Hetzel découvre le talent de Jules Verne. S’appuyant sur l’auteur,  pour promouvoir ses activités d’édition, Hetzel a orienté progressivement sa stratégie marketing sur le nom de Jules Verne. Un nom facile à retenir, deux sons simples, Jules et Verne. Il devient rapidement l’auteur phare des Editions Hetzel. La première étape a été franchie en 1866 par l’éditeur quand il a imprimé Voyages et aventures du capitaine Hatteras avec, pour titre générique, les Voyages extraordinaires. Un coup de génie, car à partir de ce moment-là, le nom de Jules Verne possède un attribut  : « extraordinaire ». Tant et si bien que Paul d’Ivoi dut se contenter du titre générique de Voyages excentriques, beaucoup moins accrocheur. 

Un autre coup de génie fut de faire de Jules Verne un feuilletoniste. Tous les quinze jours, les familles françaises pouvaient profiter du nouvel épisode d’un roman vernien. Le Magasin d’éducation et  une de récréation a assuré une présence continue du nom de l’auteur dans l’esprit des lecteurs. Hetzel négociait aussi avec les grands quotidiens de l’époque pour que les romans de Jules Verne y soient publiés sous forme de feuilletons. 

Un autre succès marketing de Hetzel fut d’avoir l’Education nationale comme client. D’abord, il a créé sa Bibliothèque des Succès scolaires, une collection où de nombreux romans de Verne ont été publié. En plus de cela, il a revêtu les éditions illustrées de Verne de couvertures mentionnant un prix scolaire pour les élèves méritants des écoles de la francophonie. Procédé qui a assis la réputation de Jules Verne comme auteur pour enfants.  

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :