Cycle Fondation – Isaac Asimov – 6 vol – bon état – 40€ – 3200 gr

En ce début de treizième millénaire, l’Empire n’a jamais été aussi puissant, aussi étendu à travers toute la Galaxie. C’est dans sa capitale, Trantor, que l’éminent savant Hari Seldon invente la psychohistoire, une science nouvelle permettant de prédire l’avenir. Grâce à elle, Seldon prévoit l’effondrement de l’Empire d’ici cinq siècles, suivi d’une ère de ténèbres de trente mille ans. Réduire cette période à mille ans est peut-être possible, à condition de mener à terme son projet : la Fondation, chargée de rassembler toutes les connaissances humaines. Une entreprise visionnaire qui rencontre de nombreux et puissants détracteurs…

Récompensé par le prix Hugo de la « meilleure série de science-fiction de tous les temps », Le Cycle de Fondation est l’œuvre socle de la SF moderne, celle que tous les amateurs du genre ont lue ou liront un jour.

Tandis que les crises qui secouent l’Empire redoublent de violence et annoncent son effondrement définitif, la Fondation créée par le psychohistorien Hari Seldon pour sauvegarder la civilisation devient de plus en plus puissante, suscitant naturellement convoitises et visées annexionnistes. En tout premier lieu, celles de Bel Riose, jeune général qui voit dans les secrets détenus par la Fondation le moyen de monter sur le trône.

C’est alors qu’apparaît un mystérieux et invincible conquérant, surnommé le Mulet, que le plan de Seldon n’avait pas prévu…

Conçue par le psychohistorien Hari Seldon pour restreindre l’ère de chaos résultant de la décadence de l’Empire galactique, la Fondation est désormais aux mains du Mulet, un mutant imprévisible capable de manipuler les esprits et d’imposer sa volonté à quiconque. Avec ses pouvoirs et les immenses ressources que lui procure la Fondation, il s’est donné pour objectif d’étendre sa domination aux ultimes vestiges de l’Empire défunt. Mais déjà une nouvelle légende prend forme : il existerait une seconde Fondation, consacrée aux sciences mentales, œuvrant de façon occulte pour garantir l’accomplissement des desseins du légendaire Hari Seldon…

Sachant l’Empire Galactique sur le point de s’effondrer, le psycho-historien Hari Seldon a créé deux Fondations, l’une officielle, l’autre secrète, qui manipulent l’évolution de l’Humanité. En 498 après leur établissement, la foudre, tout à coup, menace. Quelqu’un fausse les cartes du jeu. Est-ce la Seconde Fondation, que la première croyait avoir éliminée ? Est-ce une troisième force, qui oeuvrerait dans l’ombre et dont nul ne saurait rien ? Commence alors une course-poursuite au terme de laquelle se cache une surprise de taille, une surprise qui a pour nom les Robots…

Car Isaac Asimov, en renouant le fil de son récit avec autant de fraîcheur et de verve que s’il l’avait abandonné hier, y introduit les thèmes majeurs de ses oeuvres ultérieures pour tisser une fresque d’une ampleur incomparable dans le domaine de la science-fiction.

La Terre. Tout porte à croire que le légendaire berceau de l’humanité se trouve au cœur d’un vaste plan à l’échelle galactique, destiné à garantir en coulisse la pérennité de la civilisation : une synthèse parfaite entre le matérialisme de la Première Fondation et le mentalisme de la Seconde, mise en œuvre par une mystérieuse puissance.
Mais comment trouver une planète que beaucoup croient mythique, et dont toute trace a inexplicablement disparu des archives galactiques ?

Tout le monde connait le nom d’Hari Seldon. Depuis des milliers d’années. On n’imagine même plus que ce personnage légendaire a été un homme ; qu’il y eut un temps reculé où il venait à peine d’inventer la psychohistoire et où il n’y voyait qu’une pure spéculation, sans applications pratiques…
Mais dès qu’il fit sa communication, tout le monde comprit. La psychohistoire ne pouvait pas prédire l’avenir ? Les politiques s’en moquaient ! Ce qui comptait pour eux, c’est que les gens allaient y croire. Ensuite, les équations diraient ce qu’on leur ferait dire. Et si Seldon n’était pas d’accord, tant pis pour lui !
Alors le jeune chercheur s’enfuit en compagnie d’une belle historienne, Dors Venabili. Il sillona les dédales souterrains de la planète Trantor, capitale de l’Empire Galactique, toujours traqué par ceux qui voulaient contrôler sa découverte. Et ce qu’il vit le stupéfia. La ville géante se désagrégeait. Partout s’étaient constituées des communautés isolées, farouchement attachées à leur autonomie. Un terrain idéal pour affiner son modèle et formuler l’avenir inquiétant qui se dessinait sous ses yeux.
Etait-il trop tard pour éviter la catastrophe ? Peut-être y avait-il une chance d’agir…

Possibilité de venir les chercher à la pièce à mon domicile dans la région liégeoise en Belgique

Envoi possible par Mondial Relay pour la France et la Belgique pour tout achat supérieur à 15 euro

Tarif :

PoidsBelgique/LuxembourgFrance/Pays-Bas
0,5 Kg3,10€ 4,21€
1 Kg3,10€ 4,88€
2 Kg3,10€ 5,45€

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :