Blanche-Neige – Frères Grimm

Les frères Grimm ont tenté de rechercher l’origine des contes populaires ; celui de Blanche-Neige leur a semblé remonter à un vieux mythe de l’épopée germanique. En effet, Blanche-Neige, empoisonnée par sa marâtre, s’endort du sommeil de la mort ; les nains, l’ayant placée dans un cercueil de verre, la veille en attendant que la vie, sous les apparences du Prince Charmant, transporte dans un autre monde l’enfant devenue jeune fille. Or on retrouve là certaines analogies avec une vieille légende, celle de Schnäfried,  » la plus belle d’entre les femmes  » : assis sur sa tombe, Haraldur, le héros à  » la belle chevelure « , la veille pendant trois ans.

Néanmoins, l’hypothèse des frères Grimm et des savants de leur école, selon laquelle les contes puisaient leur origine à une seule source géographique, fut par la suite ruinée, comme le signale Marthe Robert,
 » par la connaissance des folklores non européens, qui devait mettre en évidence la parenté étroite de tous les contes, quel que soit leur lieu d’origine « .

Ainsi, l’ethnologue Geneviève Calame-Griaule a pu témoigner de l’existence, dans la littérature orale africaine, d’un conte dont la trame est équivalente de celle de Blanche-Neige germanique transcrite par les frères Grimm.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :