Une brève histoire du temps – Stephen Hawking

 » L’ultime but de la science est de fournir une théorie unique qui décrive l’Univers dans son ensemble  » Stephen Hawking pose d’emblée la grande question abordée dans cet ouvrage : est-il possible de parvenir à une « théorie du tout » rendant compte de tous les phénomènes physique à partir de ces deux théories aujourd’hui incompatibles que sont la relativité générale et la physique quantique ?

Hawking a choisi de traiter ce sujet éminemment technique sans la moindre équation, ce qui est sans doute une des raisons du succès de son livre. Une autre tient peut-être à ce que Hawking ne se dérobe nullement à une version plus populaire de la même question : « Et Dieu, dans tout ça ? » Après avoir exposé dans ses grandes lignes les idées cosmologiques actuelles, l’expansion de l’Univers et son commencement sous forme d’un « big-bang », ainsi que les principaux résultats de la physique des particules – celle qui explique au niveau microscopique la matière et les forces -, l’auteur montre l’étonnante convergence de ces deux voies de recherche, qui s’est traduite par la naissance d’une nouvelle discipline, l’astrophysique des particules.

Il aborde ensuite le question des trous noirs, « objets » cosmiques encore inobservés et celle de l’origine et du destin de l’Univers. A ce travail de vulgarisation scientifique s’ajoute une spéculation d’ordre métaphysique sur les causes de l’Univers, qui pimente quelques peu un exposé relativement aride. Ce livre a connu un remarquable succès et a fortement contribué à bâtir un « mythe » Hawking.

Extrait 1

« Tant que l’univers aura un commencement, nous pouvons supposer qu’il a eu un créateur. Mais si réellement l’univers se contient tout entier, n’ayant ni frontières ni bord, il ne devrait avoir ni commencement ni fin : il devrait simplement être. Quel place reste-t-il alors pour un créateur ? »

Extrait 2

« Cependant, si nous découvrons une théorie complète, elle devrait un jour être compréhensible dans ses grandes lignes par tout le monde, et non par une poignées de scientifiques. Alors, nous tous, philosophes, scientifiques et même gens de la rue, serons capables de prendre part à la discussion sur la question de savoir pourquoi l’Univers et nous existons. Si nous trouvons la réponse à cette question, ce sera le triomphe ultime de la raison humaine – à ce moment, nous connaîtrons la pensée de Dieu. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :