Manuscrit trouver à Saragosse – Jan Potocki

Roman fantastique, écrit en français du comte polonais Jan Potocki, archéologue et ethnologue slave. Le Manuscrit comprend soixante-six journées, chacune d’entre elles renfermant plusieurs nouvelles s’emboitant les unes dans les autres, mais il n’en existe pas d’édition intégrale. En 1804, Potocki fit imprimer, à Saint-Pétersbourg, en un très petit nombre d’exemplaires et sous le titre de Manuscrit trouvé à Saragosse.

Alphonse van Worden, jeune officier, d’origine flamande mais de mère espagnole, doit, au cours d’un voyage en Espagne, traverser la Sierra Morena qui, à cette époque, n’est habitée que par des bandits, des contrebandiers et des bohémiens et jouit de la plus sinistre réputation. Quittant le dernier village civilisé, il s’engage dans la vallée de Los Hermanos à l’entrée de laquelle se dresse une potence où pendent le corps de deux frères qui furent de célèbres brigands.

Ses domestiques ayant mystérieusement disparut, le jeune homme parvient, affamé et harassé, à un bâtiment abandonné où il s’apprête à prendre quelques repos, malgré une inscription qui conjure les voyageurs de ne pas y passer la nuit. A minuit, une négresse vient le trouver et l’invite à partager la collation de ses maitresses, deux jeunes femmes de la plus grandes beauté, deux soeurs, Ermina et Zibeddé, appartenant à l’autre illustre famille maure des Gomélez, et qui trouvent de ce fait être les cousines d’Alphonse. Elles lui révèlent que, venues à Tunis, elles l’attendaient dans cette étrange demeure, ayant juré d’épouser toutes deux le même homme. Elles possèdent le secret des trésors enfouis par leurs ancêtres en Espagne et le lui livreront s’il les épouse dans la foi musulmane. Séduit, Alphonse s’endort, après avoir bu un breuvage qui doit lui faire retrouver en rêve les deux sœurs. Mais il se réveille à l’entrée de la vallée de Los Hermanos, qu’il avait parcourue la veille, entre les deux cadavres des brigands suppliciés. Plein d’horreur, il reprend sa route et parvient à la retraite d’un ermite où il rencontre un possédé, Pescheco, qui a connu la même mésaventure, mais il a été horriblement blessé par les spectres des deux pendus et vit dans la terreur.

A partir de ce thème, l’histoire se développe en une multitude de branches des plus variés, où il est sans cesse repris, comme en un extraordinaire et envoûtant jeu de miroirs dans chacune des nouvelles, un voyageur rencontre deux sœurs mystérieuses qui l’entraient dans leur lit, toujours il se réveille entre des cadavres ou des squelettes. Il n’en résulte aucune monotonie, aucun sentiment de lassitude. L’ingéniosité de l’auteur est si grande, les situations et les personnages si différents que le lecteur a l’illusion de lire chaque fois une histoire nouvelle, tandis que de l’une à l’autre s’accroit l’angoisse qu’il ressent et se fait jour la seule explication possible de ces singulières aventures : les deux sœurs sont des créatures démoniaques, des succubes. Il n’existe guère « de combinaison aussi hardies, délibérées et systématiques des deux pôles de l’inadmissible pour aboutir à ce comble d’épouvante, le prodige implacable, cyclique, qui s’attaque à la stabilité du monde avec ses propres armes, qui bientôt n’est plus un scandaleux miracle, mais la menace d’une loi impossible dont il convient désormais de redouter les effets récurrents, à la fois inconcevable et monotones.

Ajoutons que la sobriété, la discrétion, le naturel du récit sont pour beaucoup dans ce pouvoir d’envoûtement qu’il exerce. Avec cet ouvrage, si longtemps méconnu, Potocki se révèle comme un des plus étonnants précurseurs de certains aspects du romantisme fantastique.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :