La Passe-muraille – Marcel Aymé

C'est un petit fonctionnaire qui s'aperçoit qu'il peut traverser les murs ; ou une femme pouvant se multiplier à l'infini et qui disperse dans le monde six mille sept cents répliques d'elle-même. Les gouvernants rationnent le temps de vie, occasionnant ainsi des morts relatives et des résurrections cocasses. Ou bien, ils avancent le temps de... Lire la Suite →

Vie de Jésus – Ernest Renan

Ernest Renan est né en 1823 dans les Côtes-du-Nord. Très vite, sa dévotion le porte au grand séminaire de Paris, mais sa passion pour l'exégèse biblique ébranle sa foi, et il renonce à devenir prêtre. Toutefois, il ne quitte pas la religion, puisqu'il devient philologue et publie des Etudes d'histoire religieuse en 1857. Après cette... Lire la Suite →

Chatterton – Alfred de Vigny

Chatterton a composé des œuvres qu'il a attribuées à un moine du XVe siècle, Rowley. Ruiné et désespéré , il vit à Londres, incognito, chez le riche marchand John Bell, qui lui loue une petite chambre meublée. La femme du marchand, Kitty Bell, a pitié du jeune homme mélancolique et l'aime en secret. Un ami... Lire la Suite →

Joie (La) de vivre – Emile Zola

Pauline Quenu, orpheline de dix ans st recueillie par des cousins, les Chanteau. Ils habitent un port désolé de la côte normande, périodiquement ravagé par de terribles tempêtes, que le romancier nomme par dérision Bonneville. Pauline est une riche héritière. Par bonté et parce qu'elle a besoin de se sentir aimé, elle se laisse peu... Lire la Suite →

Monsieur des Lourdines – Alphonse de Chateaubriant

Timothée des Lourdines mène dans son château poitevin du Petit-Fougeray la vie de gentilhomme campagnard, aisée et retirée qu'ont connue ses pères. Cordial et avenant pour ses tenanciers et ses domestiques, qui le jugent brave homme et sans fierté, il fréquente peu ses pairs auprès de qui il fait figure de vieil original. Réputation méritée... Lire la Suite →

Homme (L’) qui rit – Victor Hugo

Cette œuvre écrite dans la dernière période de l'exil à Bruxelles reflète, comme Les Misérables, les préoccupations sociales qui avaient fait de Victor Hugo une homme politique, et sa passion, à la fois naïve et ardente, donne à ces pages un accents inoubliable. L'Homme qui rit est peut-être le roman le plus typique de Victor... Lire la Suite →

Nadja – André Breton

Cette œuvre datant de 1928 est un témoignage capital sur l'état d'esprit du surréalisme. "Dis-moi qui tu hantes...", telle est la question que se pose, au départ, l'auteur de ce livre pour tenter d'en déduire qui il est. Pour le théoricien du surréalisme qu'est André Breton, écrivain en quête d'une réalité supérieure résultant de la... Lire la Suite →

Jules Verne – Bio

La popularité de Jules Verne est une des rares constantes de la littérature, au point que l'on peut se demander pour quelle raisons cet écrivains qui n'est ni un grand philosophe ni un styliste de premier ordre, trône au royaume des grands, quelque part entre Balzac et Dostoïevski, lui qui ne voulait écrire que des... Lire la Suite →

Maurin des Maures – Jean Aicard

Dans ce roman plein de verve, l'épique s'allie où drolatique, revit l'esprit gaillard des vieux conteurs gaulois. Maurin des Laures, ce cousin de Tartarin, empereur des gendarmes, chasseur de lapins, coureur de filles, conteur, vagabond et braconnier, remplit le pays d'Hyères de ses fanfaronnades et de ses exploits. De Sainte-Maxime à Saint-Raphaël, de Gonfaron à... Lire la Suite →

Lettres persanes – Montesquieu

A en croire les historiens, la gloire de Montesquieu ne vient pas de sont œuvre littéraire, mais bien plutôt de sa pensée politique, incarnée dans son livre L'Esprit des lois. Face à cela, les Lettres persanes, parues en 1721, apparaissent plutôt comme une œuvre de jeunesse, très réussie certes, mais sans autre ambition que de... Lire la Suite →

Précieuses (Les) ridicules – Molière

La Grange et Du Croisy, deux gentilhommes viennent d'être repoussés par Magdelon et Cathos avec le plus profond dédain. Résolu à se venger d'elles, La Grange pense à son valet Mascarille, qui passe "pour une manière de bel esprit". Le père de Magdelon, Gorgibus, oncle de Cathos, est un esprit pratique et voudrait marier ces... Lire la Suite →

Chiens perdus sans collier – Gilbert Cesbron

Roman de l'écrivain Gilbert Cesbron paru en 1954. Si son précédent ouvrage, Les saints vont en enfer, avait révélé au grand public le personnage du prêtre-ouvrier, celui-ci fit découvrir le rôle du juge des enfants, qui avait été institué quelques années plus tôt. Les "chiens perdus sans collier" dont il s'agit ici, ce sont en... Lire la Suite →

Iphigénie – Jean Racine

L'absence de vent empêche la flotte grecque sous les ordres du roi Agamemnon d'aller combattre Troie. Le sacrifice d'Iphigénie, fille du roi, est la condition que ls dieux mettent au départ de l'expédition, dit le devin Calchas. Agamemnon fait donc appeler sa fille sous prétexte de la marier à Achille : mais l'amour paternel le... Lire la Suite →

Micromégas – Voltaire

Contes philosophique publié en 1752. Voltaire imagine que Micromégas, un habitant de la planète Sirius, aux proportions gigantesques, a été condamné à ne pas se présenter à la Cours pendant de nombreuses années à la suite de la publication d'un de ses livres. Il entreprend un voyage sur la planète Saturne et y fait connaissance... Lire la Suite →

Malicroix – Henri Bosco

Martial de Mégremut se dirige vers la Redousse où la convoqué Me Dromiols pour recueillir l'héritage de son grand-oncle Cornélius de Malicroix. Le notaire n'est pas au rendez-vous et Martial l'attend toute une semaine dans le mas solitaire assailli par la bourrasque, sur une île que le Rhône en crue ronge un peu chaque jour,... Lire la Suite →

Chute (La) – Albert Camus

Un soir, dans un bar d'Amsterdam, un homme d'âge moyen fait la rencontre d'un inconnu auquel il décide de confier l'étrange histoire de sa vie. Avocat à Paris, l'homme vit d'abord dans une haute et brillante estime de lui-même. Chaque jour il emploie son temps à multiplier les preuves de ses innombrables vertus, et ses... Lire la Suite →

Vive la vie ! – Alphonse Allais

Œuvre anthume de Alphonse Allais, publiées en 1892. On trouvera dans ce recueil quelques-unes des plus burlesques histoires du célèbre humoriste. Mais l'humour prend bientôt ici et sans qu'aucun trait ajouté en atténue le naturel, une valeur morale profondément humaine. Quelques récits, à cet égard son révélateurs. C'est la petite fille de "Consolatrice", qui s'efforce... Lire la Suite →

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer