Annie Girardot – Alzheimer

Annie Girardot

 Née en 1931, Annie Girardot est une actrice incontournable du cinéma français. Elle tourna avec les plus grands acteurs français et fut courtisée par les plus grands réalisateurs.

En 2006, on apprend qu’elle est atteinte de la maladie d’Alzheimer.
Un choc dans la profession. Malgré cela, la comédienne continue à jouer au théâtre, et pour palier les éventuels trous de mémoire, elle est équipée d’une oreillette destinée à lui souffler son texte. C’est avec ce même procédé qu’elle continuera à participer au tournage de plusieurs films.
 La comédienne « revit » lorsqu’elle est sur un plateau de tournage et, le temps d’une scène, la maladie s’efface.


 À partir de 2008, Annie Girardot vit dans une maison médicalisée de Paris.
TF1 diffuse un documentaire  » Annie Girardot : ainsi va la vie «  filmant huit mois de sa vie.  On y découvre sa vision du passé et les effets de la maladie.
En 2010, elle ne se souvient plus d’être actrice.

« Ce film a été difficile à faire. Certaines séquences sont dures à regarder et l’ont d’ailleurs été à tourner, car elles montrent la réalité de la maladie. Ce fut un projet difficile émotionnellement, même si nous avions quelques éclats de rire de temps à autre, car la maladie d’Alzheimer donne lieu à certaines situations cocasses ou absurdes, » explique le réalisateur.

Annie Girardot

Son secrétaire raconte avoir assisté aux premiers symptômes de sa maladie, en 2000 : « Cette année-là, Annie oublie son texte sur scène, alors qu’elle joue Madame Marguerite, une pièce qu’elle connaît vraiment bien. (…) Lors de la tournée, le producteur m’a appelé : Annie a des trous de mémoire, et elle fait des fixettes étranges. »

Mais un jour, alors qu’elle se trouvait sur un tournage, un ami révèle : « Lors de sa scène d’action, elle est restée immobile, et, ne comprenant pas qu’Anne (une comédienne qui lui faisait répéter ses textes) lui indiquait quoi faire dans l’oreillette, elle demandait : ‘Oui, qui me parle?’ (…) Un an après, en 2007, elle est entrée dans une maison de retraite. cette année-là, avec sa fille, nous décidions de rendre sa maladie publique.« 

Annie Girardot

Il conclut avec émotion en nous confiant : « J’ai d’abord traversé huit mois très difficiles. Sans Annie, je n’étais plus rien, alors je me suis cloîtré chez moi. Quand j’allais la voir, elle ne me parlait plus, ne riait plus. La dernière fois, il y a six mois, elle ne m’a pas reconnu. Elle ne sait plus qu’elle a été Annie Girardot. C’est trop dur…« 

Elle décèdera en 2011 à l’âge de 79 ans .

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :