Alice au pays des merveilles – Lewis Carroll

Lewis Carroll - Alice au pays des merveilles - R-U

L’ingénue Alice, gagnée par le sommeil, est entrainée par un curieux lapin dans un univers désarmant où toutes choses paraissent insolites. Ici, rien ne semble respecter la logique à laquelle nous nous conformons : les animaux, qu’ils soient des vers à soie, une tortue fantaisiste ou quelques frétillants homards, parlent un bien surprenant langage : les cartes à jouer évoluent à l’instar des figures qu’elles représentent, s’emportent au gré des mouvements de l’imagination d’Alice-Carroll. Le voyage féérique qu’Alice poursuit la fait se confronter aux situations les plus cocasses, tantôt suscitant la peur, tantôt engendrant la mélancolie. Mais à aucun moment elle ne s’étonne de ce microcosme merveilleux d’où ne sont absentes que les fées de la tradition. Lewis Carroll livre avec Alice au pays des merveilles un récit plein d’humour, remarquablement écrit, jouant avec les mot comme il jongle avec les idées.

Lewis Carroll, de son vrai nom Charles Lutwidge Dodgson, est professeur de mathématiques à Oxford. Il se distingue par ses ouvrages scientifiques et ses pamphlets, véritables satires de la docte société anglaise qu’il évite de côtoyer. C’est un homme passionné, amateur de dessins et de photographies, activités auxquelles il s’adonne sans retenue. S’il fuit en effet la compagnie des hommes, il se plait à se promener en compagnie de fillettes auxquelles il raconte des histoires de son invention, qu’il présente comme des contes de fées dont seraient absentes les fées, ou plus précisément dont les fées revêtiraient d’inhabituelles apparences au terme de métamorphose saugrenues. L’auteur joue avec la logique, exploite les raisonnements issus des mathématiques, jongle avec les mots et les dictons pour créer un univers onirique dans la tradition du délire satirique. Certains salueront en lui un précurseur du surréalisme.

Francis Lacassin s’interroge sur la nature de l’humour contenu dans Alice : « Rien de plus original ni de plus personnel que l’humour de Lewis Carroll. Et les deux aventures d’Alice échappent aux côté sirupeux et moralisateur qui alourdissent souvent le conte de fée postérieur à l’âge classique. Carroll s’est placé sous le signe de la féérie, mais il n’en conserve que l’apparence, après en avoir renouvelé à son usage exclusif les structures et les usages.

Alice Liddel, la muse du conte, se souvient, des années plus tard, de ces après-midi passés en compagnie de Carroll : « Je pense que les histoires qu’il nous raconta cet après-midi là durent être meilleurs que d’habitude, parce que j’ai gardé un souvenir très net de cette excursion , et aussi parce que j’ai commencé dès le lendemain à lui demander avec insistance de m’écrire ces histoires, ce que je n’ai jamais fait auparavant.

Dans son journal, Lewis note le 10 février 1863 : « C’est à cette occasion que je leur ai raconté le conte de fée des Aventures d’Alice sous terre, que je me suis mis en devoir de rédiger à l’intention d’Alice, ce qui est maintenant terminé.

**********

Lewis Carroll - Alice au pays des merveilles - R-U

 Le récit est jalonné par les nombreux jeux de langages, chansons, poèmes et devinettes. Ce conte, très audacieux et souvent drôle par ses passages humoristiques, dégage une atmosphère de rêve grâce aux nombreuses invraisemblances, l’absurde et la logique. L’aventure suit un schéma simple, mais la structure du roman est inhabituelle : plusieurs contes dans un grand conte. La logique absurde de ce roman fera de Lewis Carroll l’un des plus grands auteurs et symboles du non-sens

Lewis Carroll - Alice au pays des merveilles - R-U
Lewis Carroll - Alice au pays des merveilles - R-U

Alice est plus à considérer comme un anti-héros. En effet cette petite fille est, un personnage légèrement dérangeant et totalement différent des héros que l’on a l’habitude de voir dans les contes. Effectivement, Alice est une petite fille prétentieuse et niaise ; c’est une véritable peste. Elle est têtue et pense toujours avoir raison. Elle se vexe rapidement et ne cesse de se vanter de la bonne éducation qu’elle a reçue. C’est un phénomène que l’on ne rencontre presque jamais dans les romans car les auteurs veulent que l’on s’attache à leurs personnages. Pourtant, Lewis Carroll parvient à nous captiver et à nous charmer avec le caractère d’Alice et, au bout du compte, le personnage en devient tout aussi attachant.

Lewis Carroll - Alice au pays des merveilles - R-U

Lewis Carroll - Alice au pays des merveilles - R-U

L’œuvre de Carroll est en fait une étude sur la psychologie des enfants, leur perception du monde qui les entoure ou bien, tout simplement, leurs pensées intimes. Alice découvre que le Pays des merveilles est son rêve, et donc son imaginaire, fait d’animaux parlants, de chapeliers mabouls et de reines assoiffées de décapitations en série. Les rêves d’enfants sont montrés dans cette histoire comme extraordinaires mais aussi comme cruels.

Lewis Carroll - Alice au pays des merveilles - R-U

Ce qui est aussi savoureux, c’est de constater que toutes ces personnes sont des caricatures bien léchées de l’époque victorienne. Pour ne citer que les personnages les plus mémorables, Lewis Carroll présente entre autres un lapin blanc stressé par le temps qui est la représentation des ouvriers ou travailleurs de l’époque dont leur vie est brisée par la présence excessive du travail ; un chapelier complètement illogique et d’une impertinence totale, qui ne jure que par le thé et par une devinette incongrue, illustration comique du bourgeois arrogant et prétentieux ; une reine qui cache une obsession saugrenue des décapitations en affichant des cœurs à la saveur amère.

Lewis Carroll - Alice au pays des merveilles - R-U


Ce livre est un pur chef-d’œuvre ou chaque page nous apportent son lot de surprise littéraire. Un livre a lire, un livre à déchiffré.
Une petite merveille.

Lewis Carroll - Alice au pays des merveilles - R-U

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site Web propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :